Logiciel de facturation : comment le choisir et est-il obligatoire d’en avoir en 2024 ?

4.2/5 - (189 votes)

Les logiciels de facturation ont nettement facilité la vie au sein des entreprises. Ils ont rendu la comptabilité beaucoup plus facile et le suivi de l’activité économique interne plus aisé. Aujourd’hui, de nombreux logiciels sont proposés aux entreprises selon leur profil. Certains sont accessibles via l’achat d’une licence et d’autres directement sur internet par le SAAS. Quel type de logiciel devriez-vous choisir ? Quels sont les critères de choix essentiels ? Est-il obligatoire d’avoir un logiciel de facturation en 2024 ? Voici un panorama sur le sujet dans les lignes suivantes.

Comment faire le choix de votre logiciel de facturation ?

La facture reste un document contractuel très important pour les entreprises. Quel que soit le profil de l’entreprise, elle reste un véritable support d’information à ne pas banaliser. En France par exemple, les enseignes crédibles doivent avoir certaines mentions légales sur leur facture. Le logiciel de facturation soulage les entreprises en leur permettant de numériser tout le processus de facturation. Pour choisir celui qui vous convient, voici les critères de choix :

Prenez en compte vos objectifs

Le choix de votre logiciel de facturation doit essentiellement tenir compte de vos objectifs. En vérité, ces outils digitaux ne proposent pas les mêmes fonctionnalités. Il faut alors déceler les principales tâches que vous aurez à affecter à votre logiciel. En vérité, il existe des logiciels utilisés uniquement pour la facturation des services. Vous en verrez aussi qui sont rattachés aux professions libérales comme les logiciels de facturation pour les avocats.

Il y a aussi des logiciels qui sont entièrement dédiés à la vente de produits. Ceux-ci proposent même un panel de fonctionnalités qui permettent à votre comptable d’intervenir à distance. Vous pourrez ainsi avoir vos bilans financiers à jour tous les mois en quelques clics. En gros, le choix de votre logiciel de facturation dépend de vos besoins actuels et futurs. Il ne sert donc à rien de s’abonner à un outil dont vous n’utiliserez pas 10 % des fonctionnalités.

LIRE  Les Cash App Games sont-ils réels ? (Choses à considérer)

Un logiciel de facturation certifié

Une fois que vous avez identifié le logiciel qui répond à vos besoins, pensez à la certification. En vérité, vous trouverez de nombreux fournisseurs qui proposent des logiciels de facturation conformes. Généralement, ces types de logiciels respectent les normes en vigueur en élaboration de factures commerciales. C’est-à-dire qu’ils sont inaltérables, qu’ils protègent vos données, qu’ils disposent d’archives fiscales offrent des signatures électroniques.

Malgré toutes ces caractéristiques, il est probable qu’un logiciel de facturation ne soit pas certifié. En effet, un logiciel disposant d’un certificat est celui qui a subi des tests de contrôle. Bien souvent, il s’agit d’audits réalisés par l’AFNOR, qui surveille tous les détails de fonctionnement du logiciel. Et quand le logiciel de facturation cumule la qualité, la sécurité et la légalité, il reçoit sa certification.

L’ergonomie du logiciel de facturation

Il ne sert à rien de miser sur un logiciel de facturation qui vous sera difficile à exploiter. L’utilisation de cet outil digital doit être une véritable partie de plaisir pour vous. C’est pour cette raison qu’il faut essentiellement miser sur un logiciel ergonomique. En effet, la plateforme doit avoir une interface intuitive et accessible à tous. Normalement, même sans prérequis en comptabilité, vous devez être capable de manipuler un logiciel de facturation.

Oubliez ces outils d’élaboration de factures qui sont uniquement accessibles aux experts-comptables. Pensez aux modèles qui vous permettent une prise en main au bout de quelques minutes. Lorsque vous penchez pour un logiciel, suivez des tutoriels qui vous informent sur son mode de fonctionnement. Il est aussi possible d’utiliser les versions gratuites pour un temps afin de cerner les différentes fonctionnalités. Vous pourrez alors apprécier son ergonomie avant de vous engager à l’acheter ou à faire un abonnement.

LIRE  KOHO Vs. Mandarine (liste de contrôle facile)

La personnalisation : un critère déterminant à ne pas omettre

La personnalisation est un paramètre à prendre en compte si vous recherchez un logiciel de facturation fiable. En effet, il y a sur le marché des logiciels qui imposent que vous mettiez leurs insignes sur vos factures. Cela transmet une mauvaise image de votre entreprise. Il vaut mieux miser sur une application qui vous donne la possibilité de personnaliser vos factures. Vous pourrez ainsi y mettre votre dénomination sociale, votre logo et d’autres signes propres à votre enseigne. De cette manière, vos factures deviendront un véritable support d’information incontournable pour vous.

Un logiciel de facturation est-il obligatoire en 2024 ?

Plusieurs entrepreneurs se posent déjà la question de savoir si le logiciel de facturation sera obligatoire en 2024. Avec la loi du numérique, cette interrogation prend toute son importance. En effet, l’évolution fulgurante de la dématérialisation rend le recours au logiciel de facturation presque inévitable. Cet outil digital a fortement simplifié la vie aux entreprises en facilitant la traçabilité des documents commerciaux. La loi des finances pour 2024 exige que la facturation électronique soit obligatoire à partir du 1er juillet 2024.

Que ce soit pour les micro-entreprises, les PME et les ETI, cette mesure reste indiscutable. Tout le monde devra alors choisir son logiciel de facturation avant cette date. Les entreprises auront jusqu’au 1er Janvier 2026 pour se mettre au pas. Au-delà de cette date, aucune facture en version papier ne sera valable en administration. Pour ne pas se faire surprendre, l’idéal est de faire au plutôt votre abonnement à un logiciel de facturation de qualité.

LIRE  Netspend et Zelle (Comment transférer de l'argent en 2022)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *