Les vols d’oeuvres d’art les plus célèbres de l’histoire

Rate this post

Au fil des ans de très nombreuses œuvres d’art, généralement très célèbres, ont été volées et n’ont été retrouvées que dans certains cas. Ces biens, qui sont merveilleux à regarder, ont une valeur inestimable qui a tenté plus d’un voleur. Les vols d’œuvres d’art sont souvent entourés de mystère et ont, sans surprise, inspiré un certain nombre de romans et de films. 

 

Les vols dans ce domaine est un thème pas toujours compréhensible pour tout le monde, mais assez curieux pour les joueurs de https://icecasino.com/fr-be qui choisissent souvent de jouer à nos machines à sous sur le sujet.

Pourquoi voler des œuvres d’art ?

De Caravage à Rembrandt, en passant par Léonard de Vinci et Van Gogh, de nombreux grands noms de l’histoire de l’art se sont fait voler des œuvres et beaucoup de ces vols sont entrés dans l’histoire, non seulement parce qu’ils étaient sensationnels, mais aussi parce que, dans certains cas, de nombreux aspects restent à éclaircir.

 

En général, le vol a lieu dans le but de revendre le bien, soit indépendamment, soit à la commission. Mais dans certains cas, le vol est effectué pour faire du chantage à l’État, pour une action de démonstration ou pour garder l’œuvre pour soi. Il y a des vols improvisés, par des voleurs improbables aux motivations inhabituelles, pas forcément économiques, d’autres organisés jusque dans les moindres détails par des équipes qui n’ont rien laissé au hasard. Les vols plus ou moins notoires et audacieux sont une histoire dans l’histoire lorsqu’il s’agit d’art.

LIRE  Black Panther: Wakanda Forever - Quelles stratégies commerciales pouvons-nous apprendre du succès de la franchise ?

 

il y a des cas, il faut le dire, où la réalité a considérablement dépassé l’imagination des scénaristes les plus créatifs. Il existe également des théories du complot qui prétendent que certaines œuvres importantes des musées les plus célèbres sont en réalité des copies, les originaux ayant été prétendument volés et jamais retrouvés.

 

Les Italiens contre es Français : le vol de la Joconde

La Gioconda est le tableau le plus célèbre de Léonard de Vinci, artiste et scientifique italien extraordinaire. Le tableau représente une femme à l’expression absorbée et au sourire à peine esquissé, qui, au fil du temps, a toujours suscité un sentiment de mystère, à tel point qu’il est devenu le tableau le plus convoité au monde.

 

Le vol perpétré en 1911 au musée du Louvre à Paris, où le tableau est toujours conservé aujourd’hui, a ajouté à sa renommée, bien qu’un esprit criminel sophistiqué ne soit certainement pas à l’origine de l’incident. C’était une autre époque et les normes de sécurité étaient également très différentes de celles d’aujourd’hui. 

 

La Joconde a été enlevée par un certain Vincenzo Peruggia, qui l’a simplement glissée sous sa veste et est sorti sans être dérangé. Peruggia lui-même avait placé le tableau dans son nouvel écrin quelque temps auparavant, étant un ouvrier au service du musée. Et grâce à cela, il savait où poser ses mains, les tours de garde et les meilleures façons de quitter le musée sans être dérangé. Peruggia qui a caché l’œuvre pendant deux ans dans sa maison, une fois découverte a déclaré qu’il l’avait volée par patriotisme : il voulait la ramener en Italie, mais a été arrêté parce qu’il a essayé de la vendre à la Galerie des Offices. Emprisonné pendant quelques mois, il est salué comme une sorte de héros par les Italiens à sa libération et l’œuvre retourne au Louvre en 1913.

LIRE  FlashResultat : tous les matchs en direct sur flashresultats.fr

 

Le Cri de Munch : l’histoire se répète

Si le vol d’œuvres d’art le plus sensationnel du XXe siècle a été celui de la Joconde, celui du tableau de Munch est célèbre parce qu’il a été volé deux fois.

 

  • Le vol du 1994

En février 1994, l’une des premières versions de ce sujet, peinte par l’artiste norvégien Edvard Munch, a été volée. Les voleurs sont entrés par effraction, ont coupé le fil qui reliait le tableau au mur et avant de partir, ils ont également laissé une note disant «  merci beaucoup pour votre manque de sécurité  ». Ce vol sensationnel a fait couler beaucoup d’encre en Norvège et au-delà. Après que plusieurs mythomanes aient prétendu être en sa possession, le tableau a été retrouvé en mai 1994 dans un hôtel au sud d’Oslo et quatre arrestations ont été effectuées, bien que la dynamique de l’affaire n’ait jamais été complètement éclaircie.

 

  • Le vol du 2004

Le deuxième vol a eu lieu en 2004, un groupe d’inconnus a volé deux tableaux de Munch au Munch-Museet : Le Cri et Madonna. Les voleurs sont entrés pendant les heures normales de travail, masqués et armés d’un fusil à canon scié, ils ont menacé les visiteurs du musée et forcé les gardiens à exécuter leurs ordres. Le 31 août 2006, deux ans plus tard, la police norvégienne a retrouvé les tableaux, endommagés en raison de conditions de stockage inadaptées et de l’humidité. Les œuvres ont été rendues au musée en 2008 après une restauration et sont de nouveau exposées à la Galerie nationale d’Oslo.

LIRE  bitcoin casino - l'avenir des casinos en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *