Investissement : que faire avec 300 000 euros ?

Rate this post

Un plan d’épargne important, une vente de succession ou un héritage Vous disposez d’un budget de 300.000 euros que vous souhaitez faire fructifier. Différentes options s’offrent à vous, telles que l’épargne et le placement financier, et les investissements immobiliers. Pour faire le meilleur choix, vous devez prendre en compte des facteurs tels que le rendement et les avantages fiscaux, ainsi que la nécessité de transmettre votre patrimoine à la génération suivante avec des impôts moins élevés. Nos conseils pour investir 300 000 euros !

L’idée de placer 300 000 euros sur des comptes d’épargne est une excellente idée ?

Le Livret A, le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) et le Livret d’Epargne Populaire (LEP) font tous partie de la catégorie d’épargne que sont les livrets réglementés, ne sont pas adaptés à des placements de 300 000 euros pour deux raisons :

Ils sont limités au montant maximum des dépôts (22 995 EUR pour le Livret A et 12 000 EUR pour le LDDS et 7700 EUR pour le LEP). Sachez que les abonnements LEP sont réservés aux familles à revenus modestes. Ils offrent un rendement limité de 0,5 % pour le Livret A et le LDDS, inférieur à l’inflation (1,1 %).

En outre, il existe un autre type de livret d’épargne que l’on appelle les super-livrets. La limite de dépôt ne sera pas un problème puisque certains proposent des dépôts allant jusqu’à 3 millions d’euros. Cependant, le rendement ne sera pas non plus au rendez-vous. Certaines banques sont en mesure d’offrir un taux d’intérêt très attractif à l’inscription, mais seulement pour une durée de 2 ou 4 mois. Après cela, vous paierez moins d’intérêts que le taux d’inflation.

Il est toujours possible de prévoir d’épargner quelques milliers d’euros sur ces livrets, afin de parer à des dépenses soudaines, ou de les transférer vers un autre placement.

Dans quel produit financier placer 300.000 euros ?

Vous pouvez également placer l’équivalent de 300.000 euros dans une enveloppe fiscale, c’est-à-dire avec des actifs financiers qui vous procurent un avantage fiscal. Compte tenu de la volatilité et de la flexibilité du marché, les placements à court terme ne sont pas conseillés. Il est préférable d’investir dans des placements à long ou moyen terme pour assurer un retour sur investissement.

La diversification des supports est une option pour diminuer le risque et maximiser le rendement de votre investissement. C’est la raison pour laquelle il est bénéfique de répartir son épargne sur deux types de produits tels que l’assurance vie et le PEA. Nous n’incluons pas le compte titres, car il ne procure aucun avantage fiscal.

Placer 300.000 euros en assurance-vie

L’assurance-vie présente un avantage à la fois fiscal (tant que vous restez en dessous de 150 000 euros) et patrimonial. C’est pourquoi elle fait partie des premiers choix de placement des Français, malgré un rendement moindre des fonds en euros. Pour booster la performance de votre investissement, vous pouvez choisir un contrat multi-supports en unités de compte.

LIRE  3 conseils pour vendre votre bien immobilier rapidement

Un placement de 300.000 euros dans un contrat d’assurance-vie Quel rendement obtiendriez-vous ?

En termes simples, vous avez trois choix à votre disposition :

Des fonds en euros pour une assurance-vie : Garanti par la compagnie d’assurance, le dépôt du capital permet de capitaliser les intérêts annuels. Les fonds sont principalement investis en obligations d’entreprises et d’État. Le revers de la médaille de ce placement sûr ? Un taux de rendement extrêmement faible (en moyenne 1,5 % avant impôt). L’assurance-vie en unités de compte : elle s’exprime en unités plutôt qu’en euros. L’argent est investi dans des titres, des actions, des ETF, des actions, etc. Si elle est plus risquée, elle est aussi plus rentable. Si vous n’avez pas une bonne connaissance des marchés financiers, il est conseillé de déléguer la gestion de vos comptes à un expert. L’assurance-vie multisupport est une combinaison d’euros en fonds et en comptes, qui permet d’augmenter le rendement des placements et de réduire également le risque pris.

Les 300 000 euros qui sont investis dans le contrat d’assurance-vie seront versés soit à la personne qui a investi au moment de la conclusion du contrat sous forme de rente ou de capital, soit au bénéficiaire en cas de décès de l’investisseur dans l’intervalle.

Si vous décidez de recevoir votre argent sous forme de rente, vous n’aurez pas à déclarer la rente dans votre déclaration d’impôt. En revanche, si vous choisissez de recevoir un montant en une seule fois ou si vous effectuez un retrait total ou partiel des fonds pendant la durée de votre contrat, vous devrez payer un impôt sur le revenu. Le montant de l’impôt sera fonction de la durée du contrat, qui est inférieure ou supérieure à huit ans.

Vous êtes resté moins de 8 ans dans votre contrat

Les sommes que vous souhaitez débloquer seront d’abord soumises à un prélèvement forfaitaire libératoire (PFNL) de 12,8 %. Ensuite, elles seront imposées selon l’IR soit au taux fixe de 12,8 %, soit au barème progressif. L’administration a la possibilité de rembourser le trop-perçu éventuel.

Vous faites partie de votre contrat depuis plus de 8 ans.

Les produits fournis par la compagnie d’assurance sont soumis à une PITN moins élevée de 7,5 pour cent. L’investisseur doit alors procéder à un abattement (4 600 euros pour une personne, et 9 200 euros pour deux personnes) avant de les inscrire sur sa déclaration de revenus. Les gains sont imposés au taux forfaitaire de 7,5 % si le montant en question est inférieur à 150 000 euros ou de 12,8 % pour la partie qui dépasse 150 000 euros.

Dans tous les cas, les produits de l’assurance-vie sont soumis aux prélèvements sociaux de 17,2 %.

Un investissement de 300.000 euros dans un contrat d’assurance-vie Quel est l’avantage patrimonial ?

LIRE  68 Boulevard Pierre Sémard : Nouveau Centre d'Affaires et Hub d'Innovation pour Entrepreneurs Visionnaires

Le dernier avantage de l’assurance-vie est que les bénéficiaires sont exonérés des droits de succession jusqu’à 152 500 euros en cas de décès :

Le montant des primes a été versé avant les 70 ans de l’épargnant . Les primes n’étaient pas d’un montant manifestement excessif (cadeau déguisé), une clause bénéficiaire a été rédigée.

Le montant qui est supérieur à 152500 EUR est soumis à un levie de 20 pour cent.

La meilleure option est de placer au moins 150 000 euros en assurance-vie, et d’investir le reste sous forme de PEA ainsi que sur des biens immobiliers.

Lire la suite : Comment faire un placement rentable à court terme ?

Placer 300 000 euros sur un PEA

Le plan d’épargne en actions permet de gérer en franchise d’impôt un portefeuille de valeurs mobilières en cas de conservation pendant un minimum de cinq ans. Trois options à considérer :

La banque PEA est une banque spécialisée dans l’achat d’actions d’entreprises françaises mais aussi européennes. Il est possible d’investir jusqu’à 150 000 euros PEA-PME vous permet d’acheter des actions de moyennes et petites entreprises avec un plafond de 225 000 euros PEA assurance : vous pouvez investir au moins 150 000 euros par le biais d’un contrat de capitalisation en unités de compte.

Vous pouvez cumuler les avantages d’un PEA bancaire et d’un PEA-PME ou même d’un PEA assurance et d’un PEA PME, dans la limite de 250 000 euros pour une personne, et de 450 000 euros pour les couples intégrant une imposition commune.

Si vous conservez votre PEA pendant cinq ans ou si les retraits que vous effectuez sont déposés sur un autre PEA, vous serez exonéré d’impôt sur le revenu. Après cinq ans, le taux d’imposition du bénéfice net est fixé à 12,8 %. Dans les deux cas, vous restez soumis aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 %.

Comment puis-je réaliser 300 000 euros d’investissement dans des biens immobiliers ?

A la question de savoir ce que vous pouvez faire avec 300 000 euros, quatre possibilités s’offrent à vous : souscrire à des parts de SCPI ou investir dans un club d’investissement deal dans l’immobilier ou dans un bien locatif ou dans des biens clés en main.

L’investissement de 300.000 euros dans une SCPI

La société civile de placement immobilier (SCPI) est disponible en trois catégories :

Les SCPI d’investissement Votre participation est placée dans des biens locatifs (par exemple, dans l’immobilier secondaire). En échange de votre investissement, vous percevrez des revenus locatifs. Vous pouvez espérer un rendement compris entre 3 et 5 %. La SCPI d’achat-revente vise à créer des plus-values par l’acquisition, la rénovation et la revente de biens immobiliers en mauvais état. La plus-value sera remboursée à l’investisseur au prorata de ses parts. La SCPI fiscale permet de profiter d’un déficit foncier dû à de gros travaux, ou à des réductions d’impôts dans des dispositifs de défiscalisation comme le Pinel ou le Malraux.

LIRE  Quelle TVA pour le marchand de biens ?

La SCPI est accessible avec un droit d’entrée abordable. Dans le cadre de la SCPI, vous êtes dégagé des responsabilités de la gestion locative, dont la société s’occupe pour elle-même. Mais, les frais de gestion restent élevés même dans le cas où il existe des marchés secondaires de revente de parts. La liquidité de ceux-ci est plus faible que celle de l’investissement locatif direct ou clé en main.

Investir 300 000 euros dans un club deal immobilier

La particularité du real estate deal est le faible nombre d’investisseurs (environ 10) et la possibilité, grâce au statut d’actionnaire ou d’associé, de participer activement au plan d’investissement. L’objectif est de réaliser le profit le plus élevé en louant le logement (5 à 7% de rendement brut annuel) ou en réalisant la plus-value des reventes (rendement net total de 20 à 30%).

Le droit d’entrée est plus cher que celui des SCPI puisqu’il est d’environ 100 000 EUR. Si vous n’êtes pas sûr d’être un entrepreneur, vous pouvez envisager l’option de la location directe ou l’investissement clé en main.

Investir 300 000 euros dans un bien locatif direct

L’avantage d’investir dans des biens locatifs est l’impact de l’effet de levier sur le prêt. En utilisant l’effet de levier d’une épargne de 60 000 euros, par exemple pour un apport individuel, vous pourriez acheter un investissement d’une valeur de 600 000 euros.

D’autre part, les loyers perçus financent une partie de la mensualité. En revanche, vous pourriez déduire certaines dépenses des revenus de votre bien (location vide) ou des BIC (location meublée) par exemple, les charges de copropriété, les intérêts d’emprunt ou les dépenses de travaux, etc. Ainsi, un montant pourrait être retiré de vos revenus locatifs ou de votre revenu global.

L’investissement locatif direct s’accompagne toutefois de nombreuses limites. Vous devez choisir le bien, effectuer les réparations éventuelles, sélectionner votre locataire, rédiger le bail, suivre les aménagements en début et en fin de bail… sauf si vous optez pour un investissement clé en main.

Investir 300 000 euros dans un investissement locatif clé en main

Si vous souhaitez investir 300 000 euros dans l’immobilier sans limite, c’est possible grâce à une initiative d’investisseurs réalisée par Les Secrets de l’Immo. Forts d’une décennie d’expérience, nous vous aiderons à localiser pour vous un logement ancien dans un emplacement de choix où il n’y a pas de concurrence en matière de revente. Nous pouvons identifier les outils de négociation qui vous permettront d’obtenir le prix d’achat le plus abordable.

Ensuite, nous vous assistons dans la formulation du montage fiscal et juridique du projet, la réalisation des travaux si nécessaire et la sélection du locataire… Contactez-nous pour plus d’informations !

Laisser un commentaire