Mur de pisé – Les avantages et les inconvénients de ce mode de construction

Le mur de pisé est une technique de construction qui consiste à monter des murs en terre crue. Cette technique ancestrale est très utilisée dans les régions montagneuses et dans les zones froides. Elle permet de construire des murs solides, résistants au feu, et surtout économiques.

Le mur de pisé est un matériau naturel qui n’a pas besoin d’être traité pour être utilisé.

Il suffit de le mouiller et il se tasse tout seul. C’est donc une solution économique et écologique pour construire un mur. Nous allons voir ci-dessous les avantages et inconvénients du mur de pisé.

Avantages du mur de pisé

Le mur de pisé est un matériau qui permet d’obtenir des murs sains et écologiques. Le mur en terre crue est composé de terre argileuse, de paille et parfois d’un peu de chaux.

Il est utilisé pour les constructions résidentielles, agricoles ou encore industrielles.

Ce type de matériau ne nécessite pas d’outillage spécifique.

La construction se fait donc sans l’aide d’une main-d’œuvre qualifiée ni le recours à des machines coûteuses.

Le mur en terre crue peut être construit avec un budget relativement faible car il ne demande que très peu de matière première (terre). Sa mise en œuvre ne nécessite pas non plus l’utilisation d’un grand nombre d’outils car tous les éléments sont disponibles sur place. De plus, ce type de construction permet une bonne isolation thermique du bâtiment et donc une réduction considérable des dépenses énergétiques liée à la facture climatique.

Le mur en terre crue possède également des propriétés acoustiques intéressantes pour la construction des maisons individuelles mais aussi pour les bâtiments collectifs et tertiaires.

  • Pas besoin de machine coûteuse
  • Faible coût
  • Permet une bonne isolation thermique

Inconvénients du mur de pisé

Le mur de pisé est une technique de construction qui consiste à monter un mur en pierres sèches.

Il peut être utilisé pour construire des murs porteurs, des cloisons et tout type de mur.

Le principal avantage du mur de pisé est qu’il ne nécessite pas d’utilisation de mortier ou d’enduit. De plus, il est économique et très isolant. Cependant, il faut savoir que le mur en pisé n’est pas adapté pour les bâtiments ayant une structure complexe à l’intérieur, ni aux maisons avec étage ou aux habitations situées sur un terrain meuble ou instable.

LIRE  Fenêtres en aluminium : Quels sont les avantages

Lorsque vous construisez votre maison en pisé, il est important que vous respectiez les règles d’urbanismes locales et régionales afin d’obtenir un permis de construire valide.

Vous devrez donc faire appel à un professionnel si vous souhaitez obtenir les autorisations requises pour la construction d’un tel bâtiment.

Comparaison entre le mur de pisé et les autres types de murs

Différents types de murs sont utilisés dans la construction.

Les murs en terre peuvent être fabriqués à partir de différentes matières premières.

Il est possible de les fabriquer avec des briques et des pierres ou avec du bois, selon le type de mur que l’on souhaite construire.

Il est également possible d’utiliser uniquement du bois pour réaliser un mur en terre (mur fait de poteaux et de poutres). On peut également utiliser des parpaings, qui constituent une sorte de cadre destiné à recevoir des briques ou des pierres afin d’obtenir le mur voulu.

Le terme « mur » désigne généralement l’ensemble constitué par les différents éléments qui forment une barrière horizontale entre les sols et/ou les étages d’une maison. Cependant, le mot « mur » peut également désigner la partie supérieure d’un bâtiment formée par la toiture.

Avantages et inconvénients du mur de pisé en fonction du climat

Si vous souhaitez réaliser un mur en pisé, il est important de prendre en compte certains aspects avant de commencer les travaux. En effet, le climat joue un rôle prépondérant dans la réussite des travaux. Si vous souhaitez réaliser un mur en pisé, il est important de prendre en compte certains aspects avant de commencer les travaux.

Il faut notamment tenir compte du climat local et du type de construction afin que votre maison soit bien isolée.

Vous devrez également sélectionner des briques adéquates pour votre projet et faire attention à ne pas choisir des briques trop petites ou trop grandes pour le mur que vous souhaitez construire.

L’idéal est de choisir des briques qui peuvent être mises bout à bout sans qu’elles ne se touchent, ce qui nécessitera davantage d’étapes lorsque votre chantier sera plus conséquent (par exemple lorsque vous construirez une maison). Enfin, il est primordial que la terre soit propice au bon développement du pisé et qu’elle soit adaptée aux caractéristiques du mur que vous envisagez de construire.

LIRE  Comment construire un bar en pierre

Le pisé a l’avantage d’être particulièrement adaptable à différents types de climats et difficilement inflammable. Cependant, si la terre utilisée n’est pas appropriée au projet, le mur risque fortement d’être inefficace et donc inutile

Le mur de pisé dans les bâtiments anciens

Le mur de pisé est un matériau qui fait partie des éléments architecturaux traditionnels.

Il a été utilisé pour construire les murs d’une grande partie des bâtiments anciens, notamment dans le sud de la France. De nos jours, il est très peu utilisé dans la construction.

La raison en est que ce matériau n’est pas très facile à mettre en œuvre et requiert une bonne connaissance du monde du bâtiment pour être correctement mis en place.

Le mur de pisé peut être réalisé avec différentes techniques, selon le type de maçonnerie envisagée :

  • La technique traditionnelle
  • La technique « sur terre-plein »
  • La technique « sur cloisons sèches »

Le mur de pisé dans les bâtiments modernes

Le mur de pisé revient à la mode.

Il est possible d’en trouver un peu partout, en France et même dans le monde. Dans les régions françaises, on retrouve notamment des murs de pisé au nord de la Loire, en Bretagne ou encore dans le sud-ouest. Cependant, il est aussi possible de trouver ce type de construction dans des pays étrangers tels que l’Espagne ou l’Italie.

Le mur de pisé est apparu vers le milieu du XXème siècle et remonte à l’Antiquité. Cette technique consiste à construire une paroi verticale en empilant les banches (des morceaux de bois) sur un lit de terre battue. Ce lit doit être compacté afin que les banches puissent se tenir debout sans risque qu’elles s’effondrent.

Les banches sont ensuite recouvertes par une couche étanche appelée torchis qui assurera l’étanchéité et la solidité du mur.

  • La terre utilisée pour la fabrication du mur doit être argileuse.
  • Il faut éviter toute infiltration d’eau car cela pourrait altérer le torchis.

La construction d’un mur de pisé

La construction d’un mur en pisé est une technique de maçonnerie qui consiste à monter un mur sans mortier, et donc sans ciment. Cette technique ancestrale est particulièrement adaptée aux constructions sur des sols peu portants et en cas de terrain sec.

LIRE  Vous vous êtes déjà demandé comment installer correctement des caméras de surveillance

La construction d’un mur en pisé permet de réaliser un ouvrage isolant, durable et économique.

Le pisé vous permet d’obtenir une isolation thermique performante : il s’agit d’une barrière contre le froid (en hiver) comme contre la chaleur (en été). De plus, le pisé offre une excellente isolation phonique, ce qui est un atout supplémentaire pour les propriétaires exposés au bruit de la rue ou des voisins. Un autre intérêt du matériau est qu’il ne se dégrade pas avec les années.

Les murs en pisé ont une durée de vie illimitée. Enfin, le procédé n’utilise que des matières naturelles : argile locale (de préférence), eau et air ! Le prix au m2 du mur en pisé varie entre 20 et 80€.

La rénovation d’un mur de pisé

La rénovation d’un mur de pisé est une opération qui ne nécessite pas de grands travaux. Cependant, il faut être équipé et avoir des connaissances en maçonnerie. Si vous souhaitez réaliser cette opération, il faut savoir que le mur sera composé d’un mortier à la chaux ou à l’argile. Ce dernier devra être appliqué comme un enduit fin traditionnel. Pour ce faire, vous aurez besoin de chaux naturelle pour obtenir une couche de 1 cm environ. Une fois cette couche appliquée, il faudra attendre plusieurs jours avant qu’elle ne soit sèche. Ensuite, vous pourrez procéder à la pose du badigeon sur le mur (à base de chaux).

La finition se fera par un lissage au doigt mouillée et au platoir large et plat.

Il est important que votre pièce soit bien ventilée pour éviter les risques de condensation.

Votre sol sera alors prêt à recevoir votre revêtement choisi (sols souples ou carrelages).

Pour conclure, le mur en pisé est un bon choix de construction saine et écologique. Il permet de faire des économies car il ne nécessite pas d’outils spécifiques, ni beaucoup de matériaux. Cependant, il est important d’avoir une bonne expérience pour réaliser ce type de mur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.