Le deuil périnatal : comment surmonter cette épreuve

Le deuil périnatal est un deuil qui survient après la mort d’un enfant avant ou après sa naissance.

Il s’agit d’une perte très douloureuse, mais il n’est pas rare qu’elle soit vécue comme une injustice.

Le deuil périnatal peut survenir à tout moment de la grossesse.

Il peut être causé par des fausses couches, des fausse-couches répétées, des malformations congénitales, des décès fœtaux in utero, des naissances prématurées ou encore des décès néonatals.

Qu’est-ce que le deuil périnatal ?

Le deuil périnatal est une étape difficile à traverser, que ce soit après la perte d’un bébé in utero ou après la perte d’un enfant décédé.

Il s’agit d’une période qui peut être très éprouvante et qui peut engendrer des changements importants au sein du couple.

Le deuil périnatal est un processus qui se déroule sur plusieurs mois et qui vous obligera à apprendre progressivement à faire face aux difficultés et à les appréhender sans crainte.

Il faut savoir qu’après le décès d’un enfant, il n’est pas rare que l’on ressente un sentiment de culpabilité. Dans ces cas-là, il ne faut surtout pas hésiter à consulter un psychologue afin de tenter de faire le point avec lui sur ce que vous ressentez et pour obtenir son aide. Cela vous aidera sûrement à mieux réussir votre processus de deuil.

  • Vous sentir comprise
  • Vivre votre douleur sans culpabilité

Quels sont les causes du deuil périnatal ?

Le deuil périnatal est un processus complexe qui se déroule à la suite d’une perte quelle qu’elle soit.

Lorsque vous apprenez que votre bébé ne va pas bien, il peut être difficile de s’en remettre. C’est pourquoi il est primordial de consulter un professionnel compétent qui saura vous écouter et vous guider vers les meilleures options possibles.

LIRE  les avantages de la mutuelle demandeur d'emploi

Il faut savoir que le deuil périnatal n’est pas une maladie particulière, mais plutôt un phénomène très fréquent dont on parle peu. Pour certaines femmes, le diagnostic du décès prénatal peut être compliqué à accepter, surtout lorsqu’elles ont eu des difficultés à concevoir ou lorsque leur enfant est mort avant d’être né. Toutefois, il existe plusieurs façons d’aider les personnes qui traversent ce type de situation douloureuse.

Vous pouvez commencer par trouver un groupe où d’autres parents partagent votre expérience et parler avec eux du processus de rétablissement.

Vous pouvez aussi consulter un psychologue afin d’obtenir des conseils et poser toutes vos questions sur le sujet. Enfin, si vous souhaitez en apprendre plus sur cette situation particulière, voici quelques sources fiables :

  • Ligne 1 866 551-2433
  • Deuil Québec
  • http://www.deuilperinatalmontreal.com/

Quels sont les symptômes du deuil périnatal ?

Le deuil périnatal est un processus normal qui fait suite à la perte d’un enfant.

Il survient lorsqu’une femme enceinte, ou son partenaire, apprend qu’elle va accoucher ou a déjà un enfant et que ce dernier décède avant sa naissance. Ce type de deuil peut également se produire si une femme tombe enceinte après le décès de son ancien partenaire. Si vous êtes concerné par ce type de situation, il est important d’être soutenu et accompagné.

Le deuil périnatal peut se manifester par différentes réactions :

  • Un sentiment d’impuissance face au chagrin
  • Un sentiment de culpabilité
  • Des troubles du sommeil
  • Des troubles alimentaires

Quelle est la durée du deuil périnatal ?

La durée du deuil périnatal varie en fonction des individus.

LIRE  les normes et réglementations relatives aux ascenseurs pmr

Le deuil périnatal peut durer plus ou moins longtemps, selon l’impact que le décès a eu sur chacun et la façon dont les parents ont réussi à vivre cette épreuve.

La durée du deuil périnatal n’est pas définie par les spécialistes, car elle varie beaucoup d’une personne à une autre. Cependant, il est important de garder en tête qu’elle est variable et qu’elle peut être plus courte ou plus longue que prévu.

Il faut savoir que le deuil périnatal peut être court (quelques semaines) ou très long (plusieurs mois).

Les parents qui ont perdu leur enfant au cours des premiers jours suivant la naissance sont généralement ceux qui souffrent le plus des conséquences du décès. En effet, ils ne pourront pas avoir accès aux services habituellement offerts aux survivants suite au décès, notamment les soins appropriés, l’aide psychosociale et le soutien moral et spirituel. Par contre, cela ne veut pas dire qu’ils n’auront pas besoin d’aide ! Ils auront besoin d’aide pour faire face à un tel traumatisme car il est normal qu’ils ressentent des sentiments tels que la culpabilité et la colère après avoir perdu leur petit bébé. Cependant, il y a une chose qui peut les aider : lorsqu’ils sont entourés par des amis et membres de la famille sympathiques ayant eux-mêmes vécu un tel drame, cela augmente positivement leur sentiment de bien-être global.

Quel est le traitement du deuil périnatal ?

Le deuil périnatal est un véritable traumatisme.

La perte d’un enfant est un événement qui peut laisser des blessures profondes et durables. Si vous avez connu ce genre de situation, il existe une solution pour vous permettre de faire votre deuil : le travail de deuil.

LIRE  Btp prevoyance

Il s’agit d’une thérapie spécialisée qui aide les personnes endeuillées à faire leur propre cheminement, en utilisant différents outils et techniques.

Les professionnels du deuil peuvent également offrir des services aux parents endeuillés qui souhaitent obtenir du soutien supplémentaire afin d’aider à traverser cette période difficile.

Qu’est-ce que l’art-thérapie?

Existe-t-il des facteurs de risque duuil périnatal ?

Le deuil périnatal est un processus naturel qui peut s’avérer difficile à surmonter pour les parents. En France, le nombre d’enfants morts avant la naissance ne cesse d’augmenter depuis plusieurs années. On parle de «deuil périnatal» lorsqu’un enfant décède in utero ou durant les 24 premières heures suivant sa naissance. Ce type de deuil peut affecter la relation entre les parents et leur enfant et il peut être très difficile à gérer. Pour savoir si vous avez des facteurs de risque du deuil périnatal, répondez aux questions suivantes:

  • Avez-vous perdu un bébé?
  • Durant la grossesse?
  • Lors de l’accouchement?

Pour conclure, il faut savoir que les personnes ayant vécu un deuil périnatal sont souvent sujettes à des troubles du comportement. Il est donc important d’avoir un suivi psychologique et de prendre le temps d’en parler avec une personne qui saura écouter et comprendre ce qu’on ressent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *