Jeux d’argent en ligne en Amérique du Nord : les États-Unis ne sont pas le Canada !

Rate this post

Pour de nombreuses personnes vivant en dehors de la région – notamment en Europe – l’Amérique du Nord est souvent peinte avec le même pinceau. Cependant, les États-Unis et le Canada, les deux pays les plus importants du continent, sont très différents. Les habitants des deux pays pourraient s’irriter d’être mis dans le même sac, principalement en raison de ces différences. Qu’il s’agisse du fonctionnement des impôts ou de la culture des résidents, chaque territoire est unique et fonctionne à sa manière.

 

Un domaine qui n’échappe pas à ces différences est celui des jeux d’argent en ligne, comme expliqué par les experts de Verde Casino en direct. Ce secteur, qui a atteint des niveaux incroyables dans le monde entier, fonctionne de manière presque opposée entre les deux pays. Il existe toutefois quelques différences majeures que les joueurs doivent connaître.

La légalité des jeux d’argent en ligne

La première et la plus importante différence entre les deux pays en matière de jeux d’argent en ligne est la façon dont les lois entourant les paris en ligne fonctionnent. Alors que les États-Unis sont très stricts dans ce domaine et n’autorisent aucune échappatoire, les lois canadiennes comportent une zone grise dont les joueurs peuvent tirer parti.

 

  • Aux États-Unis

Le choix d’autoriser les jeux d’argent en ligne appartient à chaque État, et la frustration règne pour les joueurs dans de nombreux États qui n’ont pas choisi d’autoriser les jeux d’argent en ligne. En fait, seuls six États l’autorisent : Connecticut, Delaware, Michigan, New Jersey, Pennsylvania et Virginie occidentale. Si d’autres États autorisent les loteries, le poker et les paris sportifs en ligne, les casinos en ligne sont généralement interdits. Dans les six États qui l’autorisent, les casinos en ligne doivent être agréés par l’État concerné pour offrir leurs services. Dans la plupart des cas, le casino en ligne doit opérer dans l’État lui-même.

LIRE  Pourquoi faire appel aux services d'un avocat en droit administratif

 

  • Au Canada

Toutes les réglementations relatives aux jeux d’argent sont régies par le code pénal canadien. Des modifications ont été apportées à cette loi pour permettre aux provinces de décider si elles autorisent ou non les jeux d’argent en ligne à titre individuel. Ces modifications ont conduit à la création de régulateurs provinciaux qui délivrent des licences aux casinos en ligne légalement autorisés à opérer dans chaque province. Toutefois, les joueurs des autres régions ne peuvent pas accéder à ces casinos. Heureusement, ils ne sont pas privés de la possibilité de jouer, comme c’est le cas aux États-Unis.

 

Grâce à une lacune du code pénal canadien qui ne mentionne pas spécifiquement les casinos en ligne et les bookmakers, les joueurs du pays peuvent toujours accéder aux casinos en ligne sans répercussions légales. La seule condition est que le fournisseur soit situé en dehors du Canada (offshore).

Impôts et réglementations sur les gains

La prochaine grande différence entre les jeux d’argent dans les deux pays est la manière dont le système fonctionne si vous êtes un heureux (et, espérons-le, un grand) gagnant. Les réglementations fiscales sont presque opposées entre les deux territoires.

 

  • Aux États-Unis

Toute forme de gains provenant de jeux d’argent est lourdement taxée. En règle générale, les gains en ligne font l’objet d’une déclaration fiscale assortie d’une taxe de 24 %. Cette taxe est justifiée par le fait que l’État considère les gains comme une forme de revenu et qu’ils sont donc entièrement imposables.

 

Les règles fiscales appliquées aux joueurs professionnels sont différentes, car les gains sont considérés comme des revenus réguliers, du moins aux États-Unis. De ce fait, les gains sont imposés comme un salaire ordinaire. 

LIRE  Dépannage : comment réparer vos erreurs rapidement et facilement

 

  • Au Canada

Plus au nord, de l’autre côté de la frontière, les choses ne pourraient pas être plus différentes. Les gains n’étant pas considérés comme un revenu régulier, mais plutôt comme un revenu unique ou occasionnel, le gouvernement canadien ne prélève aucun impôt sur les gains. Par conséquent, tout ce que vous gagnez est à vous. L’exonération fiscale pour les professionnels est toujours applicable car il n’existe pas de cadre pour définir un joueur professionnel.

La variété des jeux

Comme les joueurs canadiens n’ont accès qu’aux casinos exploités en dehors du pays (sauf s’ils séjournent en Ontario), ils bénéficient des jeux les plus récents de certains des plus grands développeurs au monde. Ces jeux se trouvent dans les ludothèques de tous les meilleurs casinos vérifiés, autorisés et évalués par de vrais joueurs.

 

Aux États-Unis, la situation n’est pas aussi favorable en ce qui concerne la sélection des jeux. Étant donné que seuls les casinos exploités dans l’État sont accessibles, ces casinos ne peuvent proposer que des jeux provenant de fournisseurs agréés. Et si l’État n’a pas accordé de licence à un développeur particulier, ses jeux ne peuvent pas être proposés. 

 

Comme vous pouvez remarquer, les deux pays présentent de nombreuses différences dans le fonctionnement des jeux d’argent en ligne. Si l’on examine les faits noir sur blanc, les jeux d’argent en ligne sont préférables au Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *