Est-il réellement possible de devenir rentier immobilier ?

Rate this post

Liberté financière et indépendance économique rentier immobilier… La liste est longue. Tous ces mots font partie des promesses du marketing qui vous fait croire que vous pouvez gagner de l’argent pour rien. Entre les cours qui vous apprennent comment devenir agent de location immobilière et les gourous qui vous proposent de transformer votre studio en deux cages à lapins (parfois en violation de la loi), …), les marchands de rêves sont légion sur le marché de l’immobilier. Pourtant, il est évident que le marché immobilier, en grande partie grâce au crédit permet d’accumuler rapidement un énorme patrimoine et de gagner un revenu substantiel. Alors est-il possible de devenir rentier de l’immobilier ? Mais, il faut d’abord établir une compréhension de ce qu’est un rentier en immobilier ?

Qu’est-ce qu’un rentier en immobilier ?

Au sens large, un rentier immobilier est un individu qui gagne suffisamment d’argent grâce à l’immobilier pour avoir une vie acceptable. La question est de savoir ce qui constitue un style de vie acceptable… Afin de bien comprendre de quoi nous parlons et de réfléchir régulièrement, nous partirons du principe que 2 500 euros nets par mois suffisent à subvenir aux besoins d’une personne vivant dans une ville de taille moyenne. Pour devenir rentier immobilier selon nos normes, il faut gagner au minimum 2 500 euros de revenus immobiliers par mois, en franchise d’impôt et déléguer complètement la gestion de son bien (donc sans frais). Si vous passez toute la journée à gérer votre bien, vous ne pouvez pas prétendre que vous profitez de l’inactivité d’un rentier immobilier ; au contraire, vous êtes un expert indépendant en immobilier et vous recevez une rémunération sous forme de loyer ou de plus-value (si vous vous occupez de reventes immobilières). Ainsi, pour devenir rentier dans l’immobilier, il n’est pas nécessaire d’avoir une longue histoire ou une grande fortune, mais il est nécessaire de générer suffisamment de flux de revenus pour assurer votre sécurité financière. Dans ce cas, les deux sont souvent liés…

Pourquoi est-il si difficile de devenir un rentier immobilier instantané ?

La promesse de certains sites d’éducation immobilière est de vous transformer en rentier de l’immobilier en trois semaines. Parfois, pour un prix élevé, ces cours ne sont accessibles qu’aux personnes convaincues. En réalité, la possibilité de devenir un rentier immobilier en seulement 3 semaines est absolument impossible, et pas seulement à cause de la durée d’une transaction immobilière qui prend environ trois mois pour remettre les clés… Dans ce cas, est-il possible de devenir rentier immobilier après 3 ans, par exemple ? Si vous n’êtes pas prêt à prendre des risques énormes se faire rentier de l’immobilier à court terme n’est pas sans risque en raison de la difficulté à générer un flux de revenus qui soit positif. En savoir plus sur comment rentabiliser un investissement à court terme ?

LIRE  Investir dans l’immobilier grâce au club deal immobilier

Le taux d’endettement est un obstacle aux rentes immobilières à court terme

Pour devenir rentier de l’immobilier, il faut passer par le processus d’endettement, c’est-à-dire financer l’achat d’un ou plusieurs logements à crédit. Le premier est toujours conditionné par l’autre car lorsque vous avez déjà des millions de dollars sur votre compte en banque, vous pouvez être rentier, si vous détenez divers actifs financiers. Ce n’est pas un problème d’avoir des dettes en soi. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles l’immobilier est devenu si attrayant, car il peut améliorer le rendement de votre investissement grâce à l’effet de levier. Ceci n’est pas possible à réaliser pour les investissements boursiers si vous êtes un particulier. La seule méthode pour devenir rapidement locataire d’un bien immobilier est d’acheter plusieurs biens sans apport en empruntant à 100 %. Cependant, votre capacité d’emprunt a des limites. En effet, vos mensualités ne peuvent pas dépasser 33% de vos revenus. De plus, investir sans apport devient plus compliqué sauf si vous envisagez un investissement dans l’immobilier qui soit solide (devenir rentier immobilier n’en fait pas partie). …) et une garantie cruciale pour les banques. Multiplier l’investissement locatif à court terme est donc difficile à faire, sauf si vous pouvez autofinancer votre investissement avec un cash-flow positif. Mais est-ce possible à court terme ?

L’autofinancement est un mythe qui circule depuis des années. De l’immobilier

Le cash-flow immobilier peut être décrit comme le solde entre les entrées d’argent (loyer) et les sorties d’argent (charges mensuelles, remboursements d’emprunt et assurances, etc. Un cash-flow positif indique donc que votre loyer rapporte plus que votre paiement mensuel de prêt. Notez bien ceci : les investissements locatifs autofinancés qui n’ont pas d’apport après le début du mois sont un phénomène rare sur le marché : créer un revenu passif, mais sans prendre de risque simplement en signant un contrat de prêt avec une banque n’existe pas dans la réalité. Les propriétés qui offrent des rendements locatifs de plus de 10% et qui sont autofinancées se font généralement au prix d’un risque locatif élevé qui peut entraîner un surendettement. Afin d’atteindre l’autofinancement, certaines personnes choisissent des locations saisonnières qui semblent avoir des taux de rendement très attractifs. Cependant en réalité, une location saisonnière nécessite une gestion de la location : prévoir l’accueil des locataires et s’assurer de leur départ. Cela peut rapidement devenir un travail à temps plein, ce qui est contraire aux idéaux d’un rentier de l’immobilier qui génère des revenus passifs. Une autre alternative est de déléguer la gestion de votre location saisonnière ; cependant, cela se fait au prix d’une réduction de vos revenus… Consultez le document Comment créer l’autofinancement de votre investissement locatif ?

Le risque des espaces locatifs vacants et la gestion des biens immobiliers

L’analyse des taux de rendement internes, aussi appelés taux de rendement des loyers théoriques, est une méthode essentielle pour évaluer le potentiel de votre investissement locatif. Cependant, la réalité est souvent plus cruelle que la théorie. L’absence de demande de services locatifs ou la détérioration du bien ou l’usure du bien, et la dépréciation de la surface… le bien immobilier peut entraîner des pertes importantes. Les effets de l’inoccupation des biens locatifs et des autres dépenses sont encore plus importants dans la situation d’endettement, où vous devez assumer les mensualités de votre prêt avec le reste de vos revenus (ce n’est pas le mode de vie d’un rentier). Par conséquent, même si sur le papier vous avez une augmentation du flux de revenus à court terme, vous devrez cependant prévoir une réserve future pour faire face aux imprévus, ce qui limitera votre capacité à augmenter continuellement votre portefeuille immobilier.

LIRE  Immobilier : comment trouver facilement des propriétaires vendeurs ?

Après combien de temps faut-il attendre avant de devenir rentier dans l’immobilier ?

Cependant, il est vrai que devenir un rentier immobilier à long terme n’est pas du tout impossible ! Mais cela nécessite la combinaison de trois facteurs (sur la base desquels il n’est pas possible d’exercer une influence même si vous aviez un excellent œil avant le moment de l’investissement), la valorisation du marché de l’immobilier ; la hausse des loyers et le remboursement progressif de votre crédit immobilier ; Bien entendu, l’enjeu principal réside dans l’appréciation qui se produit au moment de l’investissement de l’évolution favorable de ces deux indicateurs. L’assistance d’un expert immobilier pour vous aider à faire la différence. En fonction du montant de vos investissements et de la valeur de leur location, vous pourrez devenir rentier immobilier en limitant le risque que vous prendrez dans les vingt prochaines années (voire moins si vous êtes chanceux ou judicieusement conseillé). Puisque la plupart de vos dettes d’emprunt ont été remboursées, les biens locatifs vont générer un cash-flow positif qui peut rapidement atteindre un montant de 2 500 euros par mois net pour un portefeuille immobilier réel (hors résidence principale) de 1 000 000 d’euros. Si l’on part du principe que le marché de l’immobilier a augmenté de 1 % chaque année au cours des 20 dernières années, votre premier investissement immobilier pour devenir rentier en immobilier devrait être de 819 000 euros, c’est-à-dire investir dans quatre appartements dans la zone centrale de la ville. Notez que nous partons de projections basses et d’un rendement brut moyen de votre logement de 2,5 % net par an. Il est tout à fait possible d’être confiant quant au rendement et à la valeur marchande en prenant plus de risques ou en étudiant la possibilité de travaux de transformation. Si vous cherchez à atteindre vos objectifs financiers, il est préférable de vous convertir en rentier immobilier après 15 ans et un objectif de 20 ans plutôt que l’inverse.

LIRE  Investir dans l’immobilier via une foncière immobilière

Quelle stratégie mettre en place pour devenir rentier immobilier ?

Pour devenir rentier dans l’immobilier, il faut donc suivre le bon plan d’action et faire les bons investissements dans l’immobilier. Pour éviter de tomber dans les dangers qui pourraient conduire au surendettement, il faut abandonner l’idée de liberté financière à court terme et, plus généralement, toutes les affirmations de miracles d’investissement qui vous promettent des gains massifs en peu de temps. Pour devenir un loueur de biens immobiliers, vous devez être patient lorsque vous investissez sur le long terme. Un investissement immobilier solide se construit par touches successives, en reconnaissant les meilleures opportunités du marché en s’informant, en apprenant à connaître les personnes appropriées… Vous devrez donc posséder diverses compétences pour augmenter la valeur de vos investissements immobiliers. Vous avez le choix entre deux options : apprendre ces compétences par vous-même en suivant une formation en immobilier ou transférer vos investissements à une entreprise spécialisée dans les investissements locatifs clés en main.

Se former pour devenir rentier immobilier est une stratégie qui portera ses fruits ?

Nous ne recommandons pas les formations courtes sous forme de séminaires pour diverses raisons. Leur coût est souvent excessif pour un retour sur investissement discutable. Leur contenu est largement général et fait souvent l’impasse sur le travail, élément essentiel d’un investissement locatif rentable (on vous dira comment faire, mais on ne vous expliquera pas comment) ; l’expertise immobilière s’apprend par l’expérience (comme dans d’autres domaines). Même après avoir suivi votre formation, vous pouvez commettre des erreurs qui vous rapprocheront davantage d’une candidature à la Banque de France que de la vie d’un véritable rentier immobilier. Naturellement, toutes les formations en immobilier ne sont pas à négliger, et certaines sont de grande qualité. Sachez qu’un cours qui prétend vous apprendre à “devenir rentier immobilier en trois semaines” a toutes les chances d’être décevant. D’être insatisfaisant. Renseignez-vous sur la formation réelle en matière d’investissement : est-ce la bonne stratégie ?

Les secrets de l’immobilier : solution pour devenir rentier immobilier.

Sur la base de notre expérience et de nos valeurs d’honnêteté Nous ne pouvons pas vous garantir une indépendance financière en 3 ans grâce à l’immobilier. Nous pouvons cependant vous accompagner dans un investissement de qualité et viable à long terme qui vous permet d’atteindre la performance financière et la protection de votre investissement immobilier. Nous gérerons tous les aspects de votre projet, de la recherche du bien qui répondra à vos objectifs, à la recherche de financement et aux arrangements fiscaux, jusqu’à l’exécution des travaux, y compris la gestion de votre location… Nous travaillerons au sein d’une structure sécurisée d’experts en construction et en immobilier pour assurer la réalisation de votre investissement !

Laisser un commentaire